Expo : Mauvais Genre

Thierry Tillier + Jean-François Flamey = “Mauvais Genre”
Exit11, Grand-Leez / Gembloux (BE)

Du 15 septembre au 10 novembre 2019
Vernissage le dim. 15 septembre 2019, 15h00


Thierry Tillier, représente tout d’abord pour moi un grand monsieur du mail-art et du collage. Adepte du télescopage de textes, de citations et d’images surréalistes, érotiques et politiques, Thierry Tillier, c’est une vision libertaire de l’art contemporain. Quelqu’un qui fait partie de ma culture visuelle depuis la fin des années 80 grâce à quelques revues dénichées dans une librairie de seconde main où j’aimais traîner, notamment dans les rayons étiquetés “alternatif / underground / avant garde”. Et je m’attarderai même pas sur les pochettes de vinyls signées Tillier pour le label electro Karat Records, cela beaucoup plus récemment. 


Ensuite, c’est un message reçu de sa part pendant l’hiver 2017-2018 : « Je veux te rencontrer et te parler d’un truc. Quand ? Où ?». La rencontre est fixée en février 2018 lors de Papier Carbone, un festival axé sur l’image imprimée et la micro-édition, au BPS22 à Charleroi. Une pierre deux coups, une table et un un coin de mur y étaient justement réservés pour Aspëkt, un collectif dont je suis membre.


Six mois plus tard, je me retrouve à la lettre « M » dans la série No Fluxus, un ’zine créé de toute pièce par Thierry en mode micro-édition et DIY. A chaque lettre, un dialogue est instauré entre ses collages et le travail de son invité.


Aujourd’hui, toujours à son invitation, nous entrons dans un nouveau dialogue, sur les murs de la galerie Exit11 dans la région de Gembloux (BE).


Né à Charleroi en 1957, Thierry Tillier participe dès 1979 aux activités du groupe Llys Dana, reliant par revues ou mail-art l’Allemagne, la Belgique et la France. Correspondant dès 1985 pour Canal Magazine (Paris) et “Intervention” (Québec), il co-fonde en 1986 le réseau 666 à Paris auquel il participera jusqu’à sa dissolution en 1989. Pratiquant le collage de textes et d’objets au format de feuilles de papier parfois reportés sur toiles, Thierry Tillier passe de la notion de revue à celle de tableau en usant des mêmes techniques et matériaux. (Source : Centre de la Gravure et de l’Image imprimée de la Louvière).

Son site web : www.thierrytillier.com


MAUVAIS GENRE
QUAND Du 15 septembre au 10 novembre 2019
VERNISSAGE Le dim. 15 septembre 2019, 15h00
EXPO ACCESSIBLE
Du vendredi au dimanche, 10h00-18h00 et sur rendez-vous du lundi au jeudi
OU Château de Petit-Leez, Rue de Petit-Leez 129 - 5031 Grand-Leez /Gembloux (BE)
TARIF Gratuit
INFOS +32 81640866 / info@exit11.be / www.chateaupetitleez.com/exit11-contemporary-art
EVENT FACEBOOK www.facebook.com/events/901253990261569/


A découvrir également sur la même période, dans un second espace (“Inside”) :

“dada/fluXus/MailArt”, le résultat d’un appel à mail art lancé par Thierry au début de l’été. Il paraît que sa boîte aux lettres a débordé d’enveloppes et de courriers  !

Un tout grand merci à Elisabeth Bernard-Dieleman, Benoit Piret, Thierry Tillier.


Back to 2004

Yes, my nickname “Nim” was first dedicated to sound creation.
Back to 2004 with “Editorial EP” released on my own label Carte Postale Records

Nim ne fait pas de bruit, il serait du genre à se faire petit, à se rendre invisible à nos oreilles. Avec des blips et des montées soniques négatives, éditorial est en adéquation avec la mise en quarantaine dans un milieu sain, vierge de toute aspérité ou mauvais germes pouvant altérer le bruit cristallin d’une goutte d’eau s’écrasant sur la surface plane d’une océan de gouttes. Nécessitant une maîtrise de l’extérieur ce EP aura le seul défaut de ne pouvoir côtoyer les conditions normales d’une vie sans égards sous peine de se voir noyer sous un flot de vibrations masquantes. La passion du silence dans un monde de bruit. A protéger absolument. 
Gérald de Oliveira (adecouvrirabsolument.com)


► Listen via YouTube

► Or listen via Spotify.



Itv dans le cadre de “Aspëkt 11 : Expolaroid, récits réels et imaginaires”

La vie du collectif Aspëkt… Alors que l’exposition « Aspëkt #11 : Expolaroid, récits réels et imaginaires » bat son plein au coworKaffe à Namur, 
Marion Cambier – une de nos deux hôtes, architecte d’intérieur et scénographe – avait envie de mieux faire connaissance avec les différents participants à l’exposition pour pouvoir les présenter ensuite aux utilisateurs du lieu, un bouillonnant hub créatif juste en face du cinéma Cameo.



Au fur et à mesure des permanences des uns et des autres, Marion pose ses questions… Ci-dessous, voici la retranscription de mon entretien avec elle. Vous pouvez en retrouver toute une série d’autres sur le site d’Aspëkt, juste ici.


____Quelle est ta première expérience avec la photographie ?

Les nombreuses photographies de famille – soigneusement classées dans
des albums – marquent ma première expérience avec la photographie. Ma
mère avait une espèce d’obsession constante de documenter les moments
importants de la vie et de les archiver. A la fin des années 70, vers
mes sept ou huit ans, j’allais souvent rechercher dans un tiroir haut
perché un vieil album dédié à un enterrement… Les scènes me fascinaient…
J’en garde parfaitement en mémoire les images d’un corbillard tracté
par des chevaux, le tout recouvert de parures de velours et de plumes
noires. Je garde aussi en mémoire qu’à l’époque, la consultation des
albums photos se faisait de manière respectueuse de l’objet. Il fallait
veiller à tourner les pages sans toucher les photos… Un rituel dont j’ai
pris le contre-pieds complet aujourd’hui en manipulant mes propres
photos (rires).


____Tu fais partie du collectif namurois ou bien tu es invité dans le cadre de l’exposition ?

Depuis toujours, ma vie est rythmée par la musique et l’image. Dans
la foulée de la création du Belvédère en 2007, c’est assez logiquement
que j’y ai mis en place le projet Aspëkt en 2010 avec la complicité de
mon frère Johan Flamey (graphiste de formation). Le public montait bien
évidemment au Belvédère pour assister à des concerts mais je trouvais
intéressant de le confronter également aux arts plastiques et visuels.

L’idée initiale n’était pas de faire d’Aspëkt un collectif (qui est
sa forme aujourd’hui) mais simplement de proposer des expositions lors
desquelles le travail d’une dizaine de photographes et plasticiens
étaient à chaque fois montré. Simultanément un zine/objet était édité à
quelques exemplaires. Une manière d’offrir deux lectures, deux
expériences, deux temporalités au public.

Pour de stupides questions de subsides, j’ai été contraint de quitter
l’aventure du Belvédère mais j’ai pris soin d’emporter le projet Aspëkt
dans mes cartons pour lui donner une vie nomade. Sur la route, à force
de rencontres avec toute une série d’artistes, des liens se créent avec
certains. Des envies de faire un bout de chemin ensemble apparaissent.
Construire quelque-chose de commun comme dans un couple (rires). Et
voilà comment Aspëkt est devenu un collectif.


____Qu’est-ce qui t’a amené à la photographie dite instantanée ?

En parallèle à tout ça, je pratiquais la photographie sans pour
autant me considérer comme photographe. J’ai d’ailleurs encore du mal à
l’affirmer aujourd’hui. Chose certaine par contre, avoir croisé le
chemin d’Olivier Calicis représente un événement marquant dans mon
parcours. Il fait partie de ceux qui m’ont introduit pour la première
fois à la notion « d’intention photographique », ce qui m’a permis
ensuite d’interroger mon travail et de trouver une voie, notamment dans
l’expérimentation. Une expérimentation qui m’amène à désacraliser
l’image. En ce sens, le Polaroid est le medium parfait. Cela me permet
de travailler autant sur le contenu de l’image que sur sa matérialité.
Toucher la photo en tant qu’objet physique – qui peut être plastiquement
manipulé – est juste passionnant ! Je l’attaque au sens propre. De
manière empirique, je creuse l’image avec différents produits mordants
pour découvrir ce qui va se révéler de neuf dans l’image.


____Plutôt réel ou imaginaire ?

Imaginaire ! Dans ma pratique d’auteur, je prends le contre-pied de
mon métier de tous les jours en communication et storytelling qui
nécessite de faire preuve d’hyperréalisme et où je fais appel à la
photographie pour créer des images communicantes. A l’inverse, une fois
en dehors de mon job, j’aborde la photographie comme une écriture intime
que je partage dans le but de toucher l’imaginaire de celui qui
regarde. L’imaginaire comme une échappatoire au réel, animé par l’envie
que le spectateur ressente d’abord mes images avant de les comprendre.
Du coup, je me mets moi-même dans une sorte d’état d’ivresse au moment
de créer ces images, comme autant de parenthèses entre lesquelles je me
laisse porter par mon environnement. Comme disait Blaise Pascal «
l’imagination décide de tout » !


L’instant t - Les heures mêlées (Paris)

En 2019, Le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris célébrera ses 40 ans.

« L’instant t – les heures mêlées » rassemblera pas moins de 40 artistes œuvrant en Fédération Wallonie-Bruxelles : plasticiens, danseurs, photographes, créateurs numériques, vidéastes, performeurs; et donnera à ressentir le pouls du Centre au travers d’une
programmation transdisciplinaire, résolument indisciplinée.


Avec :

QUAND Les 4 + 5 avril 2019
OU
Rue Saint-Martin 127-129, 75004 Paris
INFOS
info@cwb.fr - www.cwb.fr
EVENT FACEBOOK
https://www.facebook.com/events/2072953476329755/


Une proposition du Centre Wallonie-Bruxelles à Paris.


Expo : L’Abîme du Temps (Molenbeek/Bruxelles)

« Le sujet du temps nous fascine tous, il est ce qui ouvre l’existence et ce qui engloutit tout. Question de perspective et non vérité universelle, chacun cultive l’illusion qu’il y a autre chose que le présent, en perpétuelle transformation. Profitant d’une nouvelle parenthèse temporelle, 15 chambres du Château de Karreveld s’ouvrent, chacune à leur manière, à l’univers d’un photographe explorant la mise en abîme du temps. »  Ian Dykmans, curateur de l’exposition.



Avec :
Hélène Amouzou
Maria Baoli
Cynthia Charpentreau
Joseph Charroy
Alexandre Christiaens
Ian Dykmans
Gundi Falk
Jean-François Flamey
Bernd Kleinheisterkamp
Christine Lefèbvre
Chantal Maes
Matthieu Marre
Vincent Mourlon B.
Hélène Petite
Marie Sordat

L’ abîme du Temps, ou la photographie argentique contemporaine. Dans le cadre de la 1ère Biennale de la photo de Molenbeek.

QUAND Du 22 mars au 14 avril 2019
VERNISSAGE Le jeu. 21 mars 2019, 18h00
ACCESSIBLE
Du mercredi au dimanche 13h00-18h00
Fermé le lundi et le mardi
Nocturne le mercredi 27 mars jusque 22h00
OU
Château du Karreveld, Avenue Jean de la Hoese 3 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean / Bruxelles
TARIF Gratuit
INFOS +32 2 415 86 03 / contact@lamaison1080hethuis.be / www.lamaison1080hethuis.be
EVENT FACEBOOK https://www.facebook.com/events/411021859678241


DEVERNISSAGE LE DIMANCHE 14 AVRIL 2019
16H00 > 19H00

Avec, à 17h30 un concert pour piano préparé de Pak Yan Lau, dans ma chambre.

L’artiste sonore originaire de Hong-Kong Pak Yan Lau est une exploratrice du tout petit. Adepte du minimalisme, sa démarche consiste à chercher l’extraordinaire dans l’ordinaire. Pak Yan est notamment active au sein de Going, groupe bruxellois aux grooves électriques et rythmes syncopés; et de Stills, duo expérimental avec la saxophoniste Audrey Lauro dont leur musique est jouée sur les photographies de Ian Dykmans en toile de fond. Enfin, citons Duo Pour 454 Chordes avec Lionel Malric.
Pak Yan Lau compose également pour la danse, le théâtre d’ombres et les documentaires.

> https://pakyanlau.com


_____
Une exposition proposée par la Maison des Cultures de la commune de Molenbeek-Saint-Jean.



Traces d’un workshop Polaroid à Huy

«nous n’étions pas très loin du mur mais nous n’avons pas vu de cyclistes, #2»
Une sélection d’images issues du workshop ‘Polaroid, de l’objet photographique à la narration’ que j’ai eu le plaisir d’animer pour une deuxième fois aux Ateliers du Cwèrneû / Centre culturel de Huy, Belgique, les 23 & 24 février 2019
Avec :

Naïma Achour

NadineC

Marino Carnevale

Annie Descamps

Grégory Dizier

Fabienne Dupont

Vincent Heyché

Philippe Luyten

Carine Munaut

Sabine Pataschnik

Sonia Pignolet

Dominique Rausch
Francine Servranckx


Expo : Rêver (Paris)

“Rêver. Probablement le premier et le dernier des atavismes, inconscients et immémoriaux, de l’humain.

L’exposition mettra en valeur plus d’une quinzaine de photographes belges francophones et internationaux, confirmés et émergents, rassemblés autour de la thématique polysémique du Rêve. Si elle a eu partie liée avec le réel, la photographie a aussi nourri des liens privilégiés avec le fantasme, l’imaginaire, la rêverie ou le délire.



L’exposition est une adaptation de la 8ème édition de la Biennale de Photographie en Condroz présentée en 2017. Menée à l’initiative du Centre culturel de Marchin, cette manifestation, généreuse et exigeante, en phase avec les questionnements contemporains, soutient les travaux de photographes actuels autour d’une thématique universelle à travers des œuvres empreintes d’humanité
.”


Emmanuel d’Autreppe, commissaire de l’exposition.


Avec :

. Artistes Fédération Wallonie-Bruxelles :

Anne-Sophie Costenoble
Alexandre Christiaens
Jean-François Flamey
Karel Fonteyne
Marc Guillaume
Nick Hannes
Xavier Istasse
Mathieu Litt
Baudoin Lotin
Paul Nougé
Le collectif LaKabane

. Artistes internationaux :

Didier Bizet
Sian Davey
Alexandra Demenkova
Anne Greuzat
Marie Moroni
Jacqueline Roberts


+ Cabinet de curiosité :

Œuvres de la Collection Michel F. DAVID / Éditions Sur la Banquise


QUAND Du 13 mars au 19 mai 2019
HORAIRE
Du lundi au vendredi, 9h00 - 19h00 / Week-end 11h00 - 19h00
OU
Rue Saint-Martin 127-129, 75004 Paris
INFOS
info@cwb.fr - www.cwb.fr


Une exposition réalisée par le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris en collaboration avec le Centre culturel de Marchin.
Photo affiche: Jacqueline Roberts, Menina, 2008


Retour sur l’exposition “Through The Lense” à la Fisheye Gallery (Paris)

Depuis septembre 2018, les lecteurs du magazine Fisheye découvrent à chaque numéro une sélection de photos des membres de la communauté Lense.fr. Afin d’avoir une vision plus large des plus de 10.000 photographes présents sur le site, Lense a investi la Fisheye Gallery à Paris pour présenter les cinquante photos de la semaine de 2018 à l’occasion de l’exposition « Through The Lense », du 16 janvier au 2 février 2019.

Photos du vernissage : Nina Peyrachon


Back From the Darkness II (Bruxelles)

La Baxton Gallery présente le second volet de l’exposition “Back From Darkness”.
Pauline Caplet, photographe et curatrice de la galerie située au-dessus d’un studio et d’un shop dédié à l’argentique et aux anciens procédés, réunit quatre photographes autour d’une proposition : celle de partager leurs visions convulsives du clair obscur.



Partant du néant, les photographes invités créent la lumière et nous transportent dans un univers silencieux et hors du temps. Dense et intime, puissante et sensible, l’image nous lance un défi. A travers les secrets de la lumière et de l’obscurité, il faut se rapprocher très près pour traverser le miroir…”.

Avec :
Julie Calbert (BE)
Florence D’elle
(BE)
Jean-François Flamey (BE)
Anne Locquen
(FR)


Outre une série de photographies, j’y présenterai la pièce audiovisuelle (photos + field recordings)
Rearranging the sentence” (3min)

BACK FROM THE DARKNESS II
QUAND
Du 24 novembre 2018 au 23 janvier 2019
PROLONGATION : jusqu’au 3 février 2019
VERNISSAGE Le vendredi 23 novembre, à 19h00
OU Baxton Gallery, Place de la vieille Halle aux Blés, 1000 Bruxelles (à 5 min à pieds de la Gare Centrale)
HORAIRE Du lundi au dimanche, 13h00 - 19h00
CONTACT
baxtongallery@gmail.com / +32 2 513 22 24
INFOS / EVENT FACEBOOK
www.facebook.com/events/304651320358874


La Nuu, Festival de Fotografía (Barcelona)

I’m taking part in «Screen 2018» at the «La Nuu» Photography Festival in Rubí, Barcelona. My audiovisual project “Rearranging the sentence” is one of the videos that will be projected there on October 20th.

Alongside :

Dimitra Dede
Victor Baladoch
Philip Le Page
Mathieu Van Assche
Tereza Kozinc
Łukasz Rusznica
Ronin de Goede
Valerie Kavis
Jean-François Flamey
Soham Gupta
Alexander Binder

As you see on the visual, «Screen 2018» is a competition with a jury formed by the photographer Laura El-Tantaoui, the artistic director of the Fotocolectania Foundation Irene De Mendoza, the curator Natasha Christia and the photographer and publisher Emilie Halard.
There is a single winner but this is not the most important thing for me. Just happy to swarm some images and field recordings.

If you are in the area, go and see various large-format photographic installations in public space untill the end of October. Facades of buildings and squares in the city become a museum. With :

Arnau Blanch
Enrique Fraga
Klavdij Sluban
Marie Sordat
Miquel Llonch
Muge
Muhammnad Fadli
Natnada Marchal
Rafael Tanaka Monzó
Toru Marimoto
Xiaoxiao Xu
Ester Vonplon

http://www.lanuu.cat



Expo : Mouvements (Province de Namur)

(Article mis à jour :  19/10/2019)

Consacrée aux déplacements, migrations et mouvements de manière plus générale, l’exposition d’arts plastiques “Mouvements” est conçue pour circuler durant deux années dans la Province de Namur.

A chaque nouvelle étape, l’expo sera nourrie par des artistes, des étudiants et par les habitants qui seront invités à apporter leurs témoignages sous diverses formes plastiques en rapport avec la thématique et en regard des réalités et autres spécificités des régions traversées :
> Couvin et la question du contournement de la ville.
> Ciney : une œuvre collective réalisée par les 6e primaires de l’Athénée Royal avec l’artiste Ana-Belén Montero, et les photographies de François Dujeux prises notamment au Centre Croix-Rouge de Natoye.
> Havelange et ses cartographies imaginaires, reflets de la mobilité en milieu rural. Avec notamment un important travail photo/video/son du collectif Boni Sun.
> Sambreville et son travail autour des migrations économiques passées sous le regard de François-Xavier Marciat.
> Les cannages contemporains réalisés par le Centre de Médiation des Gens du Voyage.

Cette exposition est donc évolutive autour d’un “tronc commun” d’œuvres. Avec :

Francis Alÿs (vidéo)
Boni Sun (vidéo)
Peter Fischli et David Weiss (arts plastiques)
Fred Collin (arts plastiques / sculpture / installation)
Jean-Christophe Guillaume (photographie)
Jean-François Flamey (photographie)
Xavier Istasse (photographie / vidéo)
Laurence “Lorka” Vankerkhove (arts plastiques)
François-Xavier Marciat (photographie)
Elèves Master Architecture Transmedia HEAJ & IMEP (création sonore)


Pour ma part, j’y présente ce triptyque :


MOUVEMENTS #4 > SAMBREVILLE
QUAND
Du 26/10/2019 au 03/11/2019
VERNISSAGE
Vendredi 25/10/2019 à 19h00
OU
CRAC’S, Place de la Gare, 5060 Auvelais/Sambreville
INFOS
www.cracs.eu / +32 71 26 03 64 / info@cracs.eu


MOUVEMENTS #3 > HAVELANGE
QUAND
Du 27/04/2019 au 19/05/2019
VERNISSAGE
Vendredi 26/04/2019 à 19h00
OU
La Maison qui Bouge, Rue du Bierwa 1 – 5374 Maffe
INFOS
www.cchavelange.be / +32 83 63 39 35


MOUVEMENTS #2 > CINEY
QUAND
Du 19/01/2019 au 09/02/2019
VERNISSAGE
Vendredi 18/01/2019 à 18h00
EXPO ACCESSIBLE 
du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
et le samedi matin de 9h30 à 12h30.
OU
Centre culturel de Ciney, Place Roi Baudouin 1 – 5590 Ciney
INFOS
culture@ciney.be / +32 83 21 65 65


MOUVEMENTS #1 > COUVIN
QUAND
Du 20/10/2018 au 11/11/2018
VERNISSAGE
Vendredi 19/10/2018 à 18h00
OU
CCCC / Centre culturel Christian Colle, Rue du Pilori 6 - 5560 Couvin (BE)
INFOS Frédéric Balsacq / frederic.balsacq@ccccc.be / +32 60 34 59 56


Autres dates à venir.

Une initiative du Service Culture de la Province de Namur
+INFOS : Philippe Luyten / philippe.luyten@province.namur.be / +32 81 775 265



Fusée de la Motographie de Bruxelles


Voilà que je monte dans le « Fusée de la Motographie de Bruxelles ». Non pas un vrai musée en dur mais un musée itinérant dans la veine de la boîte-en-valise de Marcel Duchamp. Un musée portatif comprenant 120 boîtes et autant de photographes belges.

La présentation se fait sous forme d’une performance intime, visuelle et tactile unique : les boîtes sont apportées une à une aux spectateurs qui découvrent le contenu, à son propre rythme. 


Ma boîte (275 x 195 x 45 mm), fabriquée comme toutes les autres par les menuisiers en formation à l’atelier bois Recyclart FABRIK, contient 29 images réparties sur :


- 1 impression pliée, recto verso, 525 x 485 mm
- 1 leporello recto verso, 445 x 160 mm
- 1 impression recto verso, 220 x 160 mm

Le tout imprimé à Namur sur du papier datant de 1960.

Aide à la conception : Johan « Mydatah » Flamey.

Le « Fusée de la Motographie de Bruxelles », un projet de Vincen Beeckman / Recyclart Art Center.

Prochains atterrissages :
- 1 septembre 2018
@ Rolling Paper #2, Le BAL, Paris (FR)
- 29 septembre 2018
@ EMOP European Month of Photography, Opening Days, C/O Berlin, Amerika Haus, Berlin (DE)

Suivez la vie du Fusée grâce au hashtag #fuseedelamotographie
https://www.instagram.com/explore/tags/fuseedelamotographie/

Et puis, checker l’agenda sur le site de Recyclart :
http://www.recyclart.be/fr/agenda?category=photographie

Avec :

DIANA TAMANE / ALEXEY SHLYK / THOMAS NOLF / MARIE SORDAT / FRANCOIS GOFFIN / MAX PINCKERS / MICHEL CLAIR / BIEKE DEPOORTER / JOSEPH CHARROY / ANTONIO JIMENEZ SAIZ / ISABELLE DETOURNAY / AURORE DAL MAS / FRANKY VERDICKT / STEFAN VANTHUYNE / DAVID WIDART / NICK HANNES / SOLAL ISRAEL / MICHELE MATYN / RAPHAEL CARETTE / NICOLAS CLEMENT / CHARLOTTE LYBEER / KATHERINE LONGLY / CHRISTOPHER DE BETHUNE / ISABELLE PATEER / CHARIF BENHELIMA / BERT DANCKAERT / HANA MILETIC / PAULINE MIKO / OLIVIER CORNIL / SIMON VAN STEENWINCKEL / LARA GASPAROTTO / ANNE DE GELAS / MASSAO MASCARO / CEDRIC VAN TURTELBOOM / THOMAS VAN DEN DRIESSCHE / SEBASTIEN VAN MALLEGHEM / VINCENT DELBROUCK / COLIN DELFOSSE / MATTHIEU MARRE / LAURA LAFON / LEONARD PONGO / DRIES SEGERS / ANNABEL WERBROUCK / CAMILLE CARBONARO / HAKAN SIMSEK / TJORVEN BRUYNEEL / CONSTANCE PROUX / TOM CALLEMIN / ZAZA BERTRAND / TITUS SIMOENS / MILES FISCHLER / JULIE GUICHES / GEORGES VAN GEORGES / JAN ROSSEEL / SANDRINE LOPEZ / NICOLAS BOMAL / JULIE VAN DER VAART / DIETER DE LATHAUWER / SATORU TOMA / LAETICIA BICA / DEBORAH CLAIRE / BEATA SZPARAGOWSKA / MATTHIEU LITT / MARIA BAOLI / FABIEN SILVESTRE SUZOR / LUCA DEROM / BENOIT DE PIERPONT / MARC WENDELSKI / ALAN TEX / WIM WAUMAN / JULIE CALBERT / NICK GEBOERS / CHRYSTEL MUKEBA / PAUL D’HAESE / JIM CAMPERS / CAROLE MELCHIOR / PHILIPPE HERBET / MARTIN GALLONE / THEO BECHER / ADINA IONESCU-MUSCEL / LEO SEYERS / IAN DYKMANS / VEERLE FRISSEN / YVES ANDRE / NANO WALLENUIS / VALENTINA STELLINO / HELENE AMOUZOU / GEERT GOORIS / ALEXANDRE REMY / PHILIPPE REALE / ELODIE LEDURE / AMELIEN LEDOUPPE / PAUL MARIQUE / ARMAND QUETSCH / LAURIANNE BIXHAIN / SOPHIE FEYDER / ILAN WEISS / JOHAN POEZEVARA / ALJOCHA HAMERLYNCK / PAUL HENNEBELLE / WIKTOR DABLOWKSI / ANNE-SOPHIE COSTENOBLE / KATRIN KAMRAU / MAXENCE DEDRY / ARNAUD BRIHAY / NICOLAS LANDEMARD / MARIE DHAESE / ANTOINE GRENEZ / KATLIJN BLANCHAERT / DINAYA WAEYAERT / JEAN FRANCOIS FLAMEY / FRANCE DUBOIS / STEPHANIE ROLLAND / JEROEN BOCKEN



Paysages Sonores 07 2018

New mixtape ⤵
https://www.mixcloud.com/nimisatree/paysages-sonores-07-2018/


1 Joanna Brouk - Aurora
2 Nim Is A Tree - La Maison Pelgrims (fieldrecordings 1st cut)
3 Labradford - V
4 Memory Drawings - The Nearest
5 Bohren & und Club of Gore - Karin
6 Grasscut - Snowdown (Adrian Crowley Remix)
7 Leandro Fresco & Rafael Anton Irisarri - Un Horizonte
8 Nim Is A Tree - La Maison Pelgrims (fieldrecordings 2nd cut)
9 F.S. Blumm & Nils Frahm - Day One Four
10 Oiseaux-Tempête - Ouroboros (part 1)
11 The Kilimanjaro Darkjazz Ensemble - Serpent
12 Library Tapes - We Won’t Need You Anymore
13 Nim Is A Tree - La Maison Pelgrims (fieldrecordings 3nd cut)
14 Clement Nourry - Short Stories
15 Raz Ohara - Beija Flor
16 Sqürl - Dark to Light
17 Do Make Say Think - Shlomo’s Son
18 Martyn Heyne - Carry

More Paysages Sonores
> http://www.nimtree.be/paysages-sonores


Expo : Echapper au vide (Louvain-la-Neuve)


Echapper au vide, Héloise Rouard & Jean-François Flamey

« Héloise Rouard et Jean-François Flamey ont la peur du vide en commun. Pour y échapper, tous deux le remplissent de matières qui semblent traversées par un courant électrique chez elle, par une mise en culture organique chez lui.
Bousculant bien souvent les habitudes perceptives du spectateur, tous deux sont animés par le besoin de creuser l’image et de partir ainsi à la recherche d’un contenu insoupçonné. Chez Héloise Rouard, cette démarche est mise au service de la capacité qu’a l’image de nous projeter spatialement. Chez Jean-François Flamey sur la capacité de porter un récit tout droit sorti d’un rêve. Lors de cette exposition, quelque-chose va peut-être se révéler… »

Héloïse Rouard sur le web :
www.heycowboy.be

www.instagram.com/heloiserouard

ECHAPPER AU VIDE
QUAND Du 1 au 29 septembre 2018
VERNISSAGE Le samedi 1 septembre, 15h00-18h00
EXPO ACCESSIBLE Du mardi au samedi, de 12h00 à 17h00
OU
PointCulture Louvain-la-Neuve, Place Galilée 9a, 1348 Louvain-la-Neuve (BE)
ORGANISATION PointCulture
INFOS www.pointculture.be/agenda/evenement/echapper-au-vide
EVENT FACEBOOK https://www.facebook.com/events/2081127938770457/


📅 AJOUTER A VOTRE AGENDA GOOGLE

+ RENCONTRE
Autour du rapport analogique/digital de la photographie et le décloisonnement des techniques/pratiques
QUAND Mercredi 26 septembre, 18h00


Expo : 19e Biennale Internationale Petit Format de Papier

Gravures, peintures, dessins, photographies, aux côtés de très nombreux artistes, j’exposerai un triptyque (3 formats A4) lors de la 19e Biennale Internationale Petit Format de Papier qui se déroule à Nismes, à Arlon et à Woluwé-Saint-Lambert/Bruxelles (BE)

La Biennale est une véritable exposition d’auteurs et une habile manière de proposer la créativité sous forme d’une palette graphique, soutenue par une variété de techniques artistiques à travers la personnalité de créateurs de tous horizons”

Cette fois encore, la Biennale internationale Petit format de Papier s’annonce particulièrement riche. Quelques 184 artistes de toutes origines ont répondu à l’invitation qui leur a été envoyée : aux côtés des nombreux artistes belges de toutes les régions du pays et de nos voisins européens, nous retrouvons des pays nordiques (Finlande), de nombreux pays d’Europe de l’Est (Pologne, Serbie, Tchéquie, Slovénie, Estonie, Hongrie), la Chine et le Japon, les USA et la Tunisie pour le continent africain. Richesse des origines et des sensibilités mais aussi richesse dans la diversité des moyens : aux techniques traditionnelles de la gravure (linogravure, eau-forte, pointe sèche, aquatinte..), de la peinture (acrylique, aquarelle, gouache…) et du dessin (graphite, mine de plomb, crayons de couleur…) s’ajoutent les techniques particulières du papier (gaufrage, papiers tricotés, porcelaine de papier) et les techniques les plus contemporaines : infographie et photographie numérique…
(…)
Stéphanie Defays, Collaboratrice.

Du 08/09/2018 au 07/10/2018
Vernissage le vendredi 07/09/2018 à 18h30
Centre culturel Action Sud

Rue Vieille Eglise 10, 5670 Nismes / Viroinval (BE)
Ouvert en semaine de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h00,
le  w-e de 14h à 18h.
Event Facebook

Du 20/10/2018 au 18/11/2018
Vernissage le vendredi 19/10/2018 à 18h30
Espace Beau Site

Avenue de Longwy 321, 6700 Arlon (BE)

Du 23/11/2018 au 09/12/2018
Vernissage le vendredi 22/11/2018 à 18h30
La Mediatine / Wolubilis

Allée Pierre Levie 1, 1200 Woluwe-Saint-Lambert / Bruxelles (BE)


Une organisation du Musée du Petit Format
INFOS
mpf@museedupetitformat.be / +32 60 73 01 69
www.museedupetitformat.be
/ www.facebook.com/musee.dupetitformat


Expo : Penser Fleurs (Namur)

Nous serons une 50 aine à embaumer la Galerie Détour d’odeurs de lithographies, dessins, gravures, sculptures, photographies, céramiques, vidéos…
Une exposition collective organisée en parallèle à  « Fleurs lascives » au Musée Rops.

J’y exposerai une reproduction d’un Polaroid, format 40x40cm

Avec :  Cécile BRUYNOGHE, Sylvie CANONNE, Christian CAREZ, Marie CHANTELOT, Thibaut CLAESSENS, Brigitte CLOSSET, Anne-Sophie COSTENOBLE, Paul COX, Pascal COURCELLES, Alexia CREUSEN, Clarence DELMONT, Natacha DE MOL, Lory DI DONATO, Lise DUCLAUX, Benoît FELIX, Anne Marie FINNE, Jean-François FLAMEY, Caroline GILLEMAN, Djos JANSSENS, Julia JEDWAB, Tamar KASPARIAN, Jean-Paul LAIXHAY, André LAMBERT, Jean-Pierre LAMBILLON Stevie LARDOUX, Jacky LECOUTURIER, Jacques LENNEP, Daniel LOCUS, Bernd LOHAUS, Donatienne MARTENS, Léa MAYER, Billie MERTENS, Steven MESSIAEN, Jean-Michel MEURICE, Michel MINEUR, Ana-Bèlen MONTERO, Brigitte MOULART, Michel OLYFF, Olivier PE, Régis PERRAY, Maurice PIRENNE, Vera PORTATADINO, Dominique RAPPEZ, Armand SILVESTRE, UNGLEE, Dae Mee VAN DER HAEGEN, Jean-Louis VANESCH, Philippe VAN RAVESTYN, Dan VAN SEVEREN, George VERCHEVAL, Jacques VILET, Élise VLAMINCK, Yves ZURSTRASSEN

Mon moodboard réalisé pour l’occasion > www.f-l-e-u-r-a-i-s-o-n.tumblr.com

PENSER FLEURS
QUAND Du 27 juin au 25 août 2018
Vernissage le 26 juin, 18h30-21h00
Du mardi au vendredi, de 12h30 à 17h30
Samedi, de 14h00 à 18h00
Fermé le 21 juillet et 15 août 2018
OU
Galerie Détour, Avenue Jean Materne 166, 5100 Jambes / Namur (BE)
ORGANISATION Galerie Détour
INFOS www.galeriedetour.be
EVENT FACEBOOK www.facebook.com/events/267885953780640


No Fluxus “M”

No Fluxus “M”, a dialogue among collages by Thierry Tillier and some of my photographs.
No Fluxus, numbered artists’ book printed in 50 copies. An initiative of collagist Thierry Tillier (Charleroi, 1957).
20 pages - 15 x 10,5 cm

More about Thierry Tillier :
http://charleroi-hd.tv/portfolio/thierry-tillier/

http://thierrytillier.com/artists-books/
No Fluxus :
http://nofluxus.tumblr.com/

Grab your copy !
Online via my shop (checkout with Paypal) :
https://www.nimtree.be/shop
Or send me a mail !



Traces de workshop : Polaroid à Huy

«nous n’étions pas très loin du mur mais nous n’avons pas vu de cyclistes»
Une sélection d’images issues du workshop ‘polaroid & photos instantanées’ que j’ai eu le plaisir d’animer dans le cadre de Expolaroid 2018, aux Ateliers du Cwèrneû / Centre culturel de Huy, Belgique,
les 28 & 29 avril 2018

Avec :

Naïma Achour
Elise Corvaglia
Olivia Deroanne
Annie Descamps
Caroline Derselle
Sandra Eterovic
Elodie Grégoire
Nathalie Hannecart
William Lambion
Julie Maréchal
Justine Montagner
Dominique Septon
Marylène Van Laer
Olivier van Rossum
Tess Warnand


Expo : Territoire en Paysage (Namur)

Le paysage comme fil rouge afin de mettre en valeur une prédilection des artistes namurois pour la représentation du paysage et de la nature. Une exposition en trois parties, sur trois lieux :

- A Namur, Galerie du Beffroi, un large ensemble réunit les photographes namurois.

- A Philippeville, centre culturel, l’aspect historique sera privilégié avec des peintures de genre.

- A Gembloux, ancienne coutellerie Pierard, une sélection œuvres inspirées par la nature et réalisées par des artistes namurois actuels montrent la notion vaste de paysage et les dimensions polyformes que peuvent recouvrir ce thème dans les œuvres d’art aujourd’hui.

Je prendrai part à la partie « photographie », à la Galerie du Beffroi, avec :
David Ameye / Daniel Boreux / Jean Chalon / Alexandre Christiaens / Sélim Christiaens / Lambert Christophe / Michel Cleeren / Jean Côme / Armand Dandoy / Pierre Dandoy / Gabrielle de Faveri / André Demuth / Emile Detry / Luc D’Haegeleer / Adolphe Dupont / Emile Dupont / Jean-François Flamey / Daniel Fouss / Patrice Gaillet / Nathalie Hannecart / Idrisse Hidara / Philippe Lavandy / Gilles Ledoux / Baudoin Lotin / Pennart / Philippe Van Ravestyn / Olivier Van Rossum / François Struzik

TERRITOIRE EN PAYSAGE
QUAND Du 6 mai au 3 juin 2018
Du mercredi au dimanche, de 12h à 18h
Vernissage le 5 mai à 11h30
OU Galerie du Beffroi, Rue du Beffroi 13, 5000 Namur (BE)
ORGANISATION Service de la Culture de la Province de Namur en collaboration avec Denis Laoureux, Georges Vercheval et Claude Lorent
INFOS https://www.province.namur.be/?rub=evenement&id=1361
EVENT FACEBOOKhttps://www.facebook.com/events/2051463441787303


Talk : “Photographie créative, poétique et/ou instinctive”

Au BAM / Musée des Beaux Arts de Mons
Dans le cadre de l’exposition « Attractions »
Le samedi 19 mai 2018


La photographe / curatrice / enseignante Marie Sordat et moi-même parlerons de nos démarches photographiques respectives lors d’une conférence intitulée ”Photographie créative, poétique et/ou instinctive”.

Justine Montagner et Boris Spiers quant à eux, présenteront « BrowniE », leur plateforme web dédiée à la photographie de, et en Belgique.

A l’issue de la conférence : visite accompagnée de l’exposition  « Attractions » :
“Les 24 photographes du Royal Photo-Club Montois se sont lancés un défi : s’inspirer d’artistes et d’œuvres des collections montoises actuellement en réserve à l’Artothèque. 38 créations ont été choisies. Des thèmes émergent, des approches artistiques se développent, des liens se créent…
Peu à peu, la distance s’estompe, les regards se croisent et se répondent, le dialogue entre l’oeuvre et la photographie s’instaure. Une exposition menée en collaboration entre le Pôle muséal et le Royal Photo-Club Montois dans le cadre de la 3e Triennale de Photographie de Mons”.

Conférence ” Photographie créative, poétique et/ou instinctive ”
Le samedi 19/05/2018, de 10h00 à 12h30

infos


Exposition « Attractions »
Du 31/03/2018 au 29/07/2018

infos


Au BAM, Musée des Beaux Arts de Mons (BE)
Rue Neuve 8, 7000 Mons


Instant Art, Arles

Curated by Stefan Merz, the exhibition hosts 25 artists from 10 countries around the world, from Finland to USA. It showcases a variety of styles, such as architectural photographs by Francesco Sambati, carefully composed nature based photographs by Ina Echternach, strong and colorful nude art by Carmen de Vos, “destroyed” works by Jean-Francois Flamey, nude sceneries by Axakadam and many others. Each artist has his own individual way of photographing and mastering at the perfection the medium of expired Polaroid Film.

With :

ALAN MARCHESELLI, Italy  /  ANNE SILVER, USA  /  ANTHONY STONE, Italy  /  ARE ARE ARE DIAZ, Chile /  ARIEL SHELLEG, Israel  /  AXAKADAM, Turkey  /  BRITT GRIMM, USA  /  CARMEN DE VOS, Belgium  /  NIKITA GROSS, USA  /  DIRK HAAS, Germany  /  FRANCESCO SAMBATI, Italy  /  HERR MERZI, Germany  /  INA ECHTERNACH, Germany  /  JEAN-FRANCOIS FLAMEY, Belgium  /  JULIA BEYER, Germany  /  KIRSTEN THYS VAN DEN AUDENAERDE, Belgium  /  ANA LORA, Germany  / LILI CRANBERRIE, France  /  MAIJA KARISMA, Finland  /  NOAH ZYLA, Czech Republic  /  RENEE JAKOBS, USA  /  SVEN VAN DRIESSCHE, Belgium  /  AGAFIA POLYNCHUCK, Germany  / LAURENT FOUCHET, France.
Guest Designer: BARTHOLOMÄUS WISCHNEWSKI, Germany

INSTANT ART
WHEN
16 - 22 July 2018
VERNISSAGE
Monday 16th July 2018, 6pm
WHERE
Rue des Arènes 17, Arles, France
ORGANISATION ImageNation
CURATION Stefan Merz
INFOS ImageNation
INFOS Voies Off
EVENT FACEBOOK

© image : Herr Merzi


Workshops Polaroid en avril : Bruxelles et Huy


Dans le cadre de Expolaroid 2018.
Photographie Instantanée, de l’objet photographique à la narration”.

Au départ de techniques de photographie instantanée, la proposition de ce workshop est d’aller un pas plus loin que la simple prise de vue en travaillant sur l’objet photo (interventions, manipulations) et son potentiel narratif (ajouts de textes, collages, juxtapositions et/ou superpositions de plusieurs images).

2 dates :
> Dim 15 avril 2018, Baxton Gallery, Bruxelles > Infos & Réservation : baxtongallery@gmail.com / 02 513 22 24
> Sam 28 + dim 29 avril 2018, Les Ateliers du Cwèrneû / Centre culturel de Huy > !!! COMPLET !!!


Liège Photobook Festival’ 15 best Belgian photobooks

My book « Non Dits » is part of the 15 best Belgian photobooks shortlist curated by Christophe Collas from “Liège Photobook Festival”.

In the shortlist : Annelies de Mey, Thomas Nolf, Titus Simoens, Christopher de Béthune, Anne De Gelas, Dieter De Lathauwer, Jean-François Flamey, Geert Goiris, Tine Guns, Dirk Lambrechts, Matthieu Litt, Rachel Sassi, Florence Cats, Gael Turine, Julie van der Vaart, Bastiaan Woudt.

Infos, words and images : here on The Word Magazine


Expolaroid Rennes

Dans le cadre de la 6e édition de Expolaroid, nous sommes une 40 aine de photographes adeptes du Polaroid à goûter aux joies de… la piscine ! 

La Piscine Saint-Georges de Rennes (FR), un endroit magique pour y exposer des reproductions en grands formats collés sur les murs intérieurs de ce monument art déco construit entre 1923 et 1926 que l’on doit à l’architecte Emmanuel Le Ray (1859-1936). Aujourd’hui, les rennais ont la chance d’y nager sous
le clair de lune grâce à l’installation de l’artiste Luke Jerram (UK).

Avec :

Alan Marcheselli, Alex Liu, Alexandre Bouchon, Alin, Alix Bérard, Anne Locquen, Ashlee Lori Will, Benoit Pernuit, Britt Grimm, Caroline Allais, Clément Grosjean, Cory Wilson, David Cachera, Elizerman, Eric Bauer, Fabrice K, Florent Dudognon, Florian Ferré, Franck Angel, Franco Mammana, Giampaolo Majonchi, Herr Merzi, Iliana Yar, Ina Echternach, Jean Beaudoin, Jean François Flamey, Jean Pierre Guenec, Jérôme Sevrette, Julia Beyer, Lilian Wildeboer, Marcello Ranieri, Morgane Caradec, Maxime Fardeau, Maxime Simon, Mélanie Patris, Michaël Boyé, Patriziocipo, Philippe Galanopoulos, Rachel Yates, Taut Ioana, Thomas Zamolo, Valérie Evrard, Wilfried Hallot…

Pour ma part, 2 imprimés, chacun au format de 1 m2.

EXPOLAROID - POLAROID IS NOT DEAD
QUAND
Du 1 au 30 avril 2018
Vernissage le 31 mars à 17h
OU Piscine Saint-Georges, Rue Gambetta, 35000 Rennes, France
ORGANISATION Association Tête de l’Art
INFOS / EVENT FACEBOOK https://www.facebook.com/events/848485151996409

© images, dans l’ordre : Les Tombées de la Nuit, Archives municipales de Rennes, Tête de l’Art.



Using Format